C’est le dernier jour, on va écumer des quartiers de Hambourg…

allem06_003On se dirige vers la mairie.. et ça me rappelle qu’étant gamin vers l’ge de 9 ou 10 ans je me suis retrouvé dans une colonie de vacances à côté de Hambourg avec des enfants de parent allemands réfugiés en France auquel l’Allemagne proposait un genre de réparation, histoire de se racheter et de laisser une bonne image de l’Allemagne. On a eu droit à la totale, on a entre-autre, été reçu par le maire de Hambourg dans cette mairie…
A la colo, on a été habillé de la tête aux pieds de vêtements de très bonne qualité, on a eu droit à des séances de rayon UV pour revenir bronzé, et le top du top c’était la visite d’une usine de chocolat… C’était il y a 60 ans…

allem06_005J’avais juste le souvenir d’un bâtiment imposant, le souvenir était bon, l’intérieur est bien chargé… En fait les architectures monumentales sont d’abord faites de vanité qu’elles soient anciennes ou actuelles.. C’est un truc auquel je pense de plus en plus.. Combien de délire d’expression de pouvoir fou, démentiel, pour construire de tels monuments dont une bonne part de l’énergie mise-là, n’était pas mise à réduire les injustices sociales… pendant que certains se goinfraient en construisant des truc insensés d’autres crevaient dans la boue… Et aujourd’hui tout se passe comme si le passé avait amnistié ces  brigands de haut vol… On admire ce qui est sous nos yeux… C’est vrai que c’est impressionnant, qu’il y avait là un savoir-faire immense etc… oui c’est vrai, n’empêche que…

Le fait que je vive plutôt vers la campagne, me fait ressentir toute cette architecture urbaine assez brutalement… Toute la journée je vais voir des trucs qu’ils soient d’hier ou d’aujourd’hui qui se côtoient en semblant totalement s’ignorer , je ne vois pas où est un minimum d’humanisme…  Mais  je suis un cancre qui survole, ne profite que de ce qui l’amuse… Je me fous un peu de l’histoire de ceci ou de cela, mais j’aime bien qu’on m’explique des choses mais pas trop quand même…

allem06_013Sur un pont les fameux cadenas… J’aime assez, c’est mon côté fleur bleue, je ne sais pas mais je trouve ça presque touchant… Bon, ensuite ça devient un bizness, ça c’est moins marrant, mais aller acheter un cadenas… En général il y a deux clés, j’imaginerais bien que chacun en garde une, et puisse aller décrocher le cadenas et le jeter à l’eau quand ça va plus. Mais en général ils jettent tout de suite  les clés dans le fleuve….

 

 

 

allem06_016On va faire un tour en bateau sur l’Elbe, en fait c’est compris dans le prix de notre billet de transport. Il y a des gens qui vont bosser et aussi plein de touristes… Quel est le sentiment de ceux ou celles qui vont bosser et qui côtoient quotidiennement des touristes ?

Sur ce bateau, nous longeons le port… les container etc… ça sent le voyage, le gros, le sérieux…

allem06_017Sur le pont, un groupe d’asiatique avec un gosse  qui va s’éclater et tambouriner sur la table quand le bateau va quitter le quai.. Ses parents le rappelleront à l’ordre… il n’y avait pas besoin…

 

 

 

allem06_019On va longer une pub pour l’ouverture d’une cité de la musique début 2017…  ♪ ♪ ♪DA DA DA DAAAAA c’est l’intro de la cinquième de Beethoven… On ira voir ce bâtiment au loin qui se détache du paysage…

 

 

 

 

 

 

allem06_035J’aime observer les lampadaires où qu’ils soient, ils disent quelque chose du lieu, de l’inconscient de l’aménageur… Dans une autre vie, je ferais la collection de photos de lampadaires, ainsi qu’une analyse fine autant sur le plan sociologique, historique, psychanalytique… Ils disent beaucoup… faut juste passer un peu temps à les regarder… Pendant ce voyage j’en ai vu des fameux, mais j’ai renoncé à les photographier…

 

On arrive au pied du futur bâtiment genre cité de la musique… on fait la pause sur un muret, un groupe d’ado déboule avec un prof.. Le gars a un look que les gamins doivent trouver crade.. Il leur parle, et sort une  boite de grosses  craies de couleur et écrit au sol trois mots clés “St Paoli” “Hafen city” (Port-city), “Hamburg” invitant les gamins à écrire à la suite les mots qui leur viennent..allem06_048

Je suis frustré de ne pas entendre et comprendre ce qui se dit, mais j’observe la différence des comportements, une fille se jette sur la craie et n’hésites pas… j’imagine qu’elle a des choses à dire… peut être des banalités en fait… les garçons semblent plus timides… L’animateur va se livrer à une synthèse de ce qui a été écrit et ils vont repartir dans la nature. J’ai trouvé que le mec parlait beaucoup et ne suscitait pas trop la parole des gosses…

allem06_055Assis sur le muret Wolfgang et mon frère n’en finissent pas de discuter de ceci ou cela… Je me sens le tout petit frère de mon frère… et c’est bien…

 

 

 

 

 

Un peu au même endroit , posé là, un morceau du mur de Berlin.. pour mémoire ?allem06_056

 

 

 

 

allem06_061Encore un peu plus loin un bâtiment de présentation du futur projet musical… les façades sont truffées de Haut-parleur débitant un peu toute les musiques… c’est marrant mais ça le fait pas vraiment…

 

 

 

On tombe sur l’église de Sainte Catherine… l’intérieur est très sobre… bombardée en 43 elle a été restaurée dans les années 50. allem06_074Quelqu’un-e joue de l’orgue.. je fais des photos de l’orgue pour une copine qui a son frère, facteur d’orgue de haut vol… Il doit sûrement connaître… mais bon… J’enregistre l’orgue pendant deux minutes..

 

 

 

 

On discute un peu de ce que ça dû être, après la guerre de vivre dans ce pays, avec l’histoire qui réclame des comptes, des lieux bombardés… Naître à ce moment-là… grandir dans cette atmosphère d’après-guerre… avec des parents qui ont été plus ou moins nazi, qui le sont peut-être encore… J’ai remarqué, comme une culpabilité chez les militant-e-s de nos âges que j’ai croisé… Merci à nos parents de ne pas en avoir été…

On rentre par le métro…allem06_076

 

 

 

 

 

 

allem06_078Une fois rentré je pars avec Wolfgang faire des courses et rendre les bouteilles..

A l’entrée du magasin une machine sophistiquée qui reçoit les bouteilles, les scannes, les rejette éventuellement.. On peut même mettre certaines bouteilles plastiques, il y a un emplacement pour mettre carrément des cagettes de cannettes… puis la machine te crache un ticket comme avoir…

 

J’ai besoin de tirer de l’argent, on va à la station essence. La caissière de la boutique, de la même façon qu’elle encaisse l’argent pour les pleins d’essence, sur présentation de ta carte bancaire te donnes l’argent dont tu as besoin… étonnant, non? 🙂

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *